Situation
Maison JORELLE
  


Entreprise Familiale



...En 1864, plusieurs compagnons tourneurs sur bois s’installèrent à l’usine d’Inval à Neaufles-Saint-Martin dans le département de l’Eure, en Normandie, pour y travailler avec Edmond FOIN et Alfred JORELLE. Tous fabriquaient des jeux en bois : croquets, quilles, billards, bilboquets, etc.

La tradition familiale du travail du bois avait démarré avec Gédéon JORELLE et Jean JORELLE (le père et le fils) qui étaient artisans menuisiers fabricants de tonneaux depuis 1720 à Courcelles les Gisors (Sources : Archives départementales de Beauvais).

La production était tout naturellement « tournée » vers le bois rond. Au début, ils livraient eux-mêmes les jeux à Paris, faisant le parcours, tel le Père Noël, une hotte sur le dos. Puis la demande augmentant, un livreur fut embauché. Celui-ci assurait les livraisons avec une voiture à bras. La première journée était consacrée au trajet, Neaufles-Saint-Martin - Paris, la deuxième pour assurer les livraisons et s ‘approvisionner en matières premières, la troisième pour le retour.

Le livreur effectuait le voyage deux fois par semaine et, pour se faciliter la tâche, il avait confectionné un trait d’attelage qui lui permettait de s’accrocher aux diligences ou autres voitures de l’époque pour l’ascension des côtes. Il ne faut pas oublier que les routes n’étaient que des chemins de terre battue parsemés de cailloux et de trous pouvant cacher un homme.

En 1870, Alfred JORELLE se maria avec une alsacienne qui avait quitté sa région natale pour échapper aux prussiens. Elle lui donna 8 enfants qui, comme leur père le faisait depuis 1864, travaillèrent tous à l’usine de jeux d’Inval en Normandie.

Un des enfants, Robert JORELLE, débuta sa carrière en 1887 dans la manufacture, à l’âge de 8 ans, et y resta jusqu'à sa mort. Un de ses fils, prénommé également Robert, y entra comme apprenti tourneur sur bois à l’âge de 13 ans en 1919.

L'entreprise avait pris une certaine ampleur en diversifiant sa fabrication. Exemples : jouets et jeux en bois, établis d’enfants, jeux de tonneau (jeu de grenouille), échasses, raquettes de tennis, jeux d’échecs, etc. L’usine comptait alors 120 employés puis vint la crise des années 1930.

En 1935, le propriétaire des murs de la manufacture vendait ses biens. C’est alors, qu’âgé de 29 ans, Robert JORELLE, conservant un petit noyau d’ouvriers spécialisés (menuisiers, tourneurs sur bois, peintres, scieurs, monteurs…) vint s’installer à Bézu-Saint-Eloi, toujours en Normandie, dans un ancien moulin équipé d’une roue à aube. La fabrication pouvait donc continuer dans notre région Normande.

Robert s’étant marié avec une employée de la fabrique, eut un fils, Jean-Claude, né en 1935, qui débuta sa carrière de fabricant de jeux à 16 ans.
Suite de notre historique sur notre site web www.jorelle-france.com

 

 image001

Z.A - Rue de la Vierge
27 660 Bézu-Saint-
Éloi

Tél. : +33 (0)2 32 55 07 67
Fax : + 33 (0)2 32 55 49 69
 

Courriel : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Site : www.jorelle-france.com

image002

 

Bilboquet bois massif Bilboquet bois massif
Collection prive jeu de croquet 8 joueurs malle cuir Collection privée jeu de croquet 8 joueurs malle cuir
Croquet 8 joueurs malle bois naturel Croquet 8 joueurs malle bois naturel
Croquet chariot bois precieux Croquet chariot bois précieux
Jeu de grenouille black metal  Jeu de grenouille black métal
Jeu de grenouille traditionnel en chene massif assemblage chevillé  Jeu de grenouille traditionnel en chêne massif assemblage chevillé
Jeu de tir Guillaume Tell
 Jeu de tir Guillaume Tell
Joke jeu de plein air Joke jeu de plein air